Bien-être

Pourquoi passer le pèse-personne par-dessus bord

Un article de Danielle Danault, fondatrice et présidente de Cardio Plein Air

Combien de fois sommes-nous montés sur la balance pour nous rendre compte que notre poids n’avait pas changé malgré tous nos efforts? Combien de fois avons-nous été découragés, nous étant privés, pour nous rendre compte que notre poids non seulement n’avait pas changé, mais avait même augmenté?

La première question à se poser est : « le pèse-personne est-il un bon outil pour mesurer nos résultats de perte de poids? » Avant de répondre à cette question, nous devons d’abord savoir de quoi est faite notre masse corporelle. Notre corps est composé de gras (ce que l’on appelle la masse grasse), d’eau à 70 %, d’organes (cœur, poumons, foie, etc.), d’os (notre squelette) et de muscles qui composent notre masse maigre.

Lorsque l’on remarque que l’on a perdu 2 livres sur la balance; qu’a-t-on perdu? De l’eau, du muscle, du gras? Le pèse-personne ne nous donne aucun indice à ce sujet; il nous dit simplement que nous pesons 2 livres de moins. Il se peut très bien que ce ne soit que de l’eau que nous ayons en moins, car, la veille, nous avons mangé beaucoup de fruits et légumes qui ont une forte teneur en eau. Donc nous étions gonflés d’eau la veille, et pendant la journée et la nuit nous avons éliminé toute cette eau. Ou pire, il se peut que ce soit de la masse musculaire que nous ayons perdue parce que nous sommes en train de faire une diète hypocalorique. On ne veut surtout pas faire de diète hypocalorique, car cela envoie un signal de privation à notre organisme qui, en retour, diminuera notre masse musculaire pour économiser de l’énergie, ce qui aura pour effet de diminuer notre métabolisme. Je le répète : qui dit métabolisme bas, dit stockage de graisses.

Comment quantifier ses résultats?

Comment donc quantifier notre perte de poids, ou plutôt notre perte de gras? À l’aide d’un galon à mesurer et d’un adipomètre, qui mesurent beaucoup mieux la perte de gras enregistrée.

Si cela vous est possible, demandez à un instructeur en conditionnement physique, un médecin ou un nutritionniste de prendre votre taux de masse adipeuse (taux de gras) à l’aide d’un adipomètre. Cet instrument ressemblant à une pince sert à prendre plusieurs plis cutanés, au dos, au bras, au ventre, etc. À partir des mesures prises, et en faisant certains calculs, on trouve le pourcentage de gras que contient le corps.

Si vous n’avez pas accès aux services de professionnels de la santé, vous pouvez prendre vous-même vos mesures à l’aide d’un galon à mesurer.

Voici les endroits auxquels prendre vos mesures. Prenez ces mesures au départ et après 8 semaines.

Pour les femmes :

  • Taille
  • Hanches (en passant le galon sur la partie la plus large de la fesse)
  • Cuisse
  • En haut du genou

Pour les hommes :

  • Cou
  • Biceps (tour du bras entre l’épaule et le coude)
  • Poitrine (hauteur des mamelons)
  • Taille

Comme vous l’avez sans doute remarqué, les mesures ne sont pas prises aux mêmes endroits chez les hommes et chez les femmes, parce que le stockage et la répartition des graisses ne se font pas de la même façon chez l’un et chez l’autre, en raison des sécrétions hormonales mâles et femelles.

Chez les hommes, la masse adipeuse se situe surtout au milieu du tronc, autour des organes vitaux, ce qui se révèle plus dangereux quant aux maladies cardiovasculaires.

Chez les femmes, par contre, les cellules adipeuses s’accumulent surtout autour des hanches, du ventre et des cuisses dans le but de nourrir et protéger le fœtus en prévision d’une éventuelle grossesse. Encore une fois, on peut constater que notre corps est une merveilleuse machine pour la survie de l’espèce humaine.

Une autre façon très simple de jauger vos résultats est d’utiliser un vêtement à titre de baromètre. Prenez, par exemple, une paire de jeans qui ne vous fait plus, mais que vous désireriez porter à nouveau et enfilez-la à intervalles réguliers pour voir où vous en êtes dans votre perte de gras.

Très souvent, j’ai vu de mes clients changer de taille de vêtements, mais sans toutefois avoir perdu de livres sur la balance. Comme ils faisaient de l’exercice et mangeaient moins gras, ils perdaient de la masse grasse, mais gagnaient de la masse musculaire, ce qui a totalement changé leur morphologie.

Alors à bas la balance et sortez votre galon à mesurer!

Source

Photo par i yunmai

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.